Shikkō

膝行 / しっこう / shikkou

Contraction du mot genoux et du verbe aller (shitsu et kō) qui devient shikkō. Ce qui signifie se déplacer à genoux.

膝 ; しつ, ひざ : shitsu, hiza / genoux / knees.1

行 ; いく, こう ; Du verbe iku, kō / aller / go.2

Nous utilisons ce type de déplacement à genoux ( vers l’avant, l’arrière ou en rotation) pour la préparation du travail technique au sol (suwari waza) et parfois lors de la remise de certificat pour l’obtention d’un nouveau grade.

Ce travail permet d’assouplir et renforcer les jambes et les hanches. Il ne faut pas oublier que les orteils (repliées) sont très sollicités car le poids du corps repose sur celles-ci. Les pieds sont joints en tout temps, en appui sur les genoux, lors du transfert du poids.

Il est essentiel de toujours travailler dans l’axe du corps (colonne vertébrale droite). Notre action doit toujours être centrée par rapport à soi et finalement éliminer les déplacements inutiles pour une meilleure efficience et ainsi minimiser l’effort lors du travail avec un partenaire.

Le déplacement à genoux fait en sorte de créer un handicap au niveau de notre travail des hanches qui est le centre, le moteur qui initie le mouvement. Lors du travail en position debout, celui-ci est grandement facilité par la suite, à la condition d’y appliquer les mêmes principes.

  1. 4b11.4, The Kanji dictionary, Charles E.Tutlle Co.,1996, p.1027.
  2. 3i3.1 / 68, idem, p.738.

Crée le : 2016-02-24     Mise-à-jour : 2016-02-25

1,321 total views, 2 views today